Établir des partenariats pour améliorer les vies

Ateliers 2015

Les ateliers de la conférence annuelle fournissent l’occasion à tous ceux qui ont des défis communs à relever dans différentes régions d’Europe, de partager leur expérience, d’apprendre ensemble et d’échanger des exemples de bonne pratique.

Il y a 4 quatre séances d’ateliers de 60 minutes.  Chaque séance offre un choix de 6 ateliers simultanés couvrant une série de thèmes différents.

  • Seuls les délégués inscrits à la conférence sont autorisés à s’inscrire aux ateliers.

  • Les présentations des ateliers peuvent avoir lieu en anglais, en français, en allemand, en italien, en espagnol ou en portugais.

  • Tous les ateliers qui ne seront pas présentés en anglais feront l’objet d’une interprétation simultanée en anglais, puisqu’il s’agit de la langue la plus largement répandue parmi les délégués.

  • La plupart des ateliers feront également l’objet d’une interprétation simultanée vers au moins une autre langue (français, allemand, italien, espagnol ou en portugais).

La date limite de toute réservation d’atelier est le vendredi 26 juin 2015. Il est également possible de réserver des ateliers lors de votre arrivée à la conférence, si des places sont encore disponibles. Toutefois, sachez que certains ateliers peuvent être complets avant même le début de la conférence.


Voici les 24 ateliers qui se dérouleront à Lisbonne:

SEANCE 1

1. Intervention face à la crise concernant la prise en charge à long terme en Europe

Eurofound

L'atelier discutera des stratégies sur la façon d'aborder l'impact de la crise économique sur la prise en charge à long terme en Europe. Le rapport d'Eurofound sur l'accès aux soins de santé en temps de crise, intitulé « Access to healthcare in times of crisis » sera présenté. Ce rapport met en évidence les coupes dans la protection sociale et l'impact sur l'accès aux services de soins de santé. En outre, deux études de cas provenant de la Hongrie et la Lettonie illustreront le passage des soins en établissement aux soins à domicile, en particulier dans le cas letton, ainsi que la coopération accrue entre les services de santé et les services sociaux dans le cas hongrois. Cet atelier examinera comment les services peuvent coopérer en termes de sortie d’hôpital des personnes âgées (étude de cas irlandaise), de soutien communautaire et de qualité des services à la lumière de la crise.

 

2. Construire des systèmes d'emploi en vue d’obtenir de meilleurs résultats pour les personnes et la société

IBM

Les organisations pour l'emploi à travers le monde sont confrontées à des défis sans précédent. De nos jours, le travailleur moyen ne reste que 4,4 ans dans un emploi. Le chômage des jeunes est particulièrement préoccupant car, plus la durée de chômage d’un jeune est longue, moins cette personne est susceptible de trouver un emploi un jour. À l’aide d’études de cas, IBM et le WCC présenteront les façons dont les données peuvent être utilisées pour identifier de manière intelligente les prestations et les services appropriés à la personne pour l’aider à se préparer au marché du travail, puis une fois la personne prête à travailler, pour l’aider à trouver le bon emploi, avec de meilleurs résultats pour les personnes et la société.

 

3. Une conception propice aux résultats : utiliser les obligations d’impact social pour promouvoir l’inclusion sociale à travers les arts

Fondation Calouste Gulbenkian, cadre logique et laboratoire d’investissement social, Portugal

Une étude de cas démontrera comment le financement peut être étroitement lié à la réalisation des résultats et comment des mesures incitatives peuvent être conçues pour aligner les intérêts des parties prenantes. PARTIS - pratiques artistiques pour l’inclusion sociale n’est pas seulement un projet innovant de par son contenu, mais aussi de par le format de participation, de création collaborative et de partenariat qu’il met en avant. Nous présenterons le processus de conception du modèle PARTIS S&E (suivi et évaluation), en mettant l’accent sur l’approche participative adoptée. Le laboratoire d’investissement social démontrera la manière dont les résultats escomptés par PARTIS peuvent être utilisés pour créer des mécanismes financiers innovants où les paiements sont liés à la réalisation des résultats.

 

4. Partenariats locaux pour une prise en charge médicale et sociale intégrée : les enseignements de la Catalogne

Gouvernement de la CatalogneEspagne

En 2014, le gouvernement de la Catalogne a publié un nouveau plan interministériel d’interaction et de prise en charge médicale et sociale, afin de mettre en œuvre une prise en charge intégrée centrée sur la personne et de mettre à la disposition des personnes les ressources les plus appropriées à leurs besoins. Ce plan est actuellement mis à l’essai au niveau local et mis en œuvre sous forme de projets-pilotes par 9 Projets de partenariats locaux, qui sont tous hétérogènes en termes des organisations et des professionnels concernés, du groupe cible et de l’organisation de la coopération. Ces projets-pilotes locaux ont été évalués et des recommandations pour une prise en charge intégrée ont été formulées. Cet atelier présentera les expériences locales du projet et discutera des outils d’évaluation, du partage des informations, des éléments probants dans la prise en charge sanitaire et sociale et dans le développement de la main-d’œuvre.

 

5. Des choix de vie en toute simplicité avec Breeze-e : tirer parti des compétences, des connaissances et des ressources du secteur privé pour intégrer les soins de santé et la prise en charge sociale

Conseil du Comté de Northampton et Breeze-e Enterprises, Royaume-Uni (Angleterre)

Le projet de Breeze-e facilite l’intégration des services de soins en s’appuyant sur la « personnalisation » des services et sur l’autonomisation des citoyens. Les groupes ciblés rassemblent des citoyens ayant des besoins sociaux et de santé, dans tous les secteurs socio-économiques, avec un accent mis sur les groupes exclus, isolés ou défavorisés. Il facilite l’intégration verticale et horizontale des organisations de soins sur une base intersectorielle et interorganisations en fournissant une infrastructure qui permet d’axer l’attention sur :

  • une mise en service intelligente et innovante en intégrant un large éventail de prestataires fournissant différents produits sur le marché et pas uniquement une prise en charge personnelle ;
  • non plus basée sur des modèles traditionnels de commanditaire/prestataire, mais qui offre au client un véritable choix et une possibilité de contrôle dans un environnement sécurisé
  • Une approche ambitieuse, innovante et transformationnelle qui remet le choix et le contrôle entre les mains du client.

Ce service est fourni par un consortium comprenant le conseil du Comté de Northampton, CloudBuy PLC et Grass Roots PLC. L’infrastructure se compose d’un contact clientèle multimédia, d’un centre de données, d’une place de marché transactionnelle et de capacités de paiement sur Internet.

  • Son attrait et sa fonctionnalité universels concernent à la fois à l’économie des soins de santé et des services sociaux, car le choix du prestataire et l’argent sont entre les mains des clients - C’EST L’AVENIR et IL EST DÉJÀ LÀ

L’atelier divisera les participants en plusieurs groupes, qui analyseront les défis de cette approche à partir de différents points de vue et partageront leur expertise.

 

6. « Les enfants d’abord » : identifier et prévenir la pauvreté des enfants au niveau local

SPP Intégration sociale, Belgique

« Les enfants d’abord » est un projet pilote lancé par le gouvernement belge dans 57 centres publics de protection sociale dans toute la Belgique. En réunissant tous les acteurs locaux (centres de protection sociale, centres de soins de jour, mais aussi les écoles et les associations) sur de vastes plateformes de consultation, ce projet vise à identifier et à prévenir de manière proactive la pauvreté chez les enfants âgés de 0 à 12 ans. Cet atelier présentera l’exemple motivant de la plateforme de consultation locale dans la ville de Courtrai, où le centre de protection sociale s’est associé à des organisations locales et à des groupes de citoyens, et dans la ville de Gand, une ville plus grande qui a dû faire face à des défis difficiles dans le traitement de situations très diverses et graves.

 

SEANCE 2

7. Comment les partenariats public-privé peuvent contribuer au développement des services personnels et domestiques

Edenred

De récents partenariats public-privé (PPP) se sont développés à partir de la coopération contractuelle pour arriver à un partenariat plus complet, notamment dans le cadre de projets financés par l’UE. En conséquence, les entreprises et les pouvoirs publics peuvent participer conjointement au développement et à la mise en œuvre des politiques sociales. Les PPP peuvent créer une valeur ajoutée grâce à l’intégration et à la complémentarité des compétences, des connaissances et de l’expertise, aidant les États membres à améliorer et à accélérer la réalisation de projets, tout en renforçant parallèlement des avantages sociaux importants, tels que les critères de qualité, les conditions de sécurité ou les mesures qui permettront d’adapter les projets aux besoins spécifiques des communautés locales. La Commission européenne estime que 5,5 millions de nouveaux emplois potentiels pourraient être créés dans l’UE dans le domaine des services personnels et domestiques. Certaines mesures ont déjà été mises en œuvre, associant des parties prenantes des secteurs public et privé, afin de saisir cette opportunité. Cet atelier opportun sera l’occasion d’échanger des idées et des pratiques aux niveaux européen, national et local avec la Commission européenne, le ministère portugais des Affaires sociales, le ministère italien et une collectivité locale française.

 

8. Établir des partenariats pour réaliser des « placements permanents » pour les enfants bénéficiant d’une prise en charge extra-parentale en Écosse

Centre d’excellence pour les enfants bénéficiant d’une prise en charge en Écosse (Centre for Excellence for Looked After Children in Scotland -CELCIS), Conseil du Comté de RenfrewshireRoyaume-Uni (Écosse)

PACE (Permanence and Care Excellence) est un programme national favorisant l’amélioration des résultats pour les enfants bénéficiant d’une prise en charge en Écosse. Ce programme vise à réduire les retards et dérives inutiles dans les processus de permanence pour les enfants pris en charge. Il est mis en œuvre par le biais d’un partenariat avec CELCIS, le gouvernement écossais et les collectivités locales. L’atelier présentera la manière dont les partenariats ont été développés entre CELCIS, les collectivités locales et le pouvoir judiciaire, ainsi que les résultats initiaux du programme au sein du Conseil du Comté de Renfrewshire.

 

9. L’importance du lieu

Esri

Cet atelier fournira aux participants une introduction aux systèmes d’information géographique (SIG) et à leurs utilisations dans le secteur des services sociaux. Les participants apprendront comment chercher, utiliser, élaborer et partager des données au sein de leur organisation et dans la communauté, en vue d’obtenir une contribution et une participation du public. L’importance du lieu et la pensée spatiale représentent une association parfaite pour une approche plus intégrée entre les services sociaux et la santé. La visualisation aide les prestataires de services à analyser les données afin de découvrir des modèles, des tendances et des relations, ce qui favorise une prise de décision plus éclairée.

 

10. Problèmes « impossibles » et gouvernance décloisonnée

Instituto Padre António Vieira and Santa Casa da Misericórdia de Lisboa, Portugal

Reconnaissant que les problèmes complexes ne sont pas toujours abordés de manière globale entre les différents organismes, les services sociaux publics de la ville de Lisbonne (Santa Casa da Misericórdia de Lisboa) ont testé de nouvelles modalités de travail collaboratif et une gouvernance intégrée à l’aide d’une plateforme informatique commune et de l’établissement d'une trousse d'outils à mettre en place sur l’ensemble des services. Les exemples incluront les enfants et les familles, ainsi que les personnes sans abri.

 

11. Le programme national d’assurance-invalidité (National Disability Insurance Scheme – NDIS) : établir et gérer un système de pointe mondiale pour tous les Australiens

Agence nationale d’assurance-invalidité, Australie

Forgé à partir de solides partenariats entre les personnes handicapées, les gouvernements, les prestataires de services, des groupes de défense et les chercheurs en sciences sociales, le NDIS incarne une approche fondamentalement nouvelle d’aide aux Australiens handicapés. Avec des sites pilotes sur l’ensemble de l’Australie, ce programme vise à refléter les besoins des personnes, en leur offrant un choix complet, ainsi que le contrôle sur leur solution de soutien, tout en insistant sur la prévention, l’investissement précoce et l’inclusion communautaire. L’atelier décrira comment le NDIS a vu le jour, y compris la concertation avec le secteur du handicap pour sensibiliser et préparer au changement.

 

12. Les partenariats au sein de communautés évolutives : une coopération entre les collectivités locales, les citoyens et les prestataires de services pour répondre au changement démographique

L’association allemande pour la protection publique et privée, « Réinventer les affaires sociales » (SONG), Association allemande des villes et municipalités, Allemagne

Depuis 2006, le Réseau d’organisations d’économie sociale « Réinventer les affaires sociales » appuie la création de nouvelles solutions et de nouveaux services de logement reposant sur une coopération entre les citoyens, les collectivités locales, les associations de logement et les prestataires de services. Cela comprend des projets tels que le logement multi-générationnel, les activités de quartier ou de nouveaux modèles de financement. L’Association allemande des villes et des municipalités soutient la diffusion de ces approches communautaires et une analyse de rendement social sur investissement (RSI) a révélé des effets significatifs, tels qu’un besoin d’assistance réduit, une plus grande participation sociale des personnes âgées et une meilleure qualité de vie. Cet atelier présentera l'idée du projet, un exemple pratique, les résultats de l'analyse SROI et discutera des différents modèles de coopération.

 

SEANCE 3

13. Application de solutions de mobilité en vue de transformer la manière dont les organismes partenaires aident les gens

Diona

La clé du partenariat réside dans la communication, et des modes de communication modernes sont basés de plus en plus sur des appareils mobiles. Cet atelier fournira aux participants une introduction à l'application de solutions basées sur la mobilité de manière à parfaire la manière dont les organismes de services sociaux communiquent avec les clients et travailleurs sociaux. En se concentrant sur l'implémentation de solutions en situation réelle par le biais de téléphones et tablettes, les participants apprendront comment commencer à penser et concevoir à partir d'une première perspective mobile. Un gestionnaire chevronné de transformation gouvernementale par la technologie et un professeur d'université en gestion des services sociaux feront une brève vue d'ensemble de l'état de mobilité en transformant la fourniture de services sociaux. Les participants partiront avec une compréhension approfondie du potentiel de la mobilité dans leurs organismes et des directives essentielles sur la manière de procéder au commencement de la transformation de la fourniture de services basés sur la mobilité.

 

14. Interventions d’urgence dans le cas d’enfants vulnérables vivant dans des conditions difficiles

Institut de sécurité sociale (ISS), Portugal. Santa Casa da Misericórdia de Lisboa, Portugal

A Lisbonne, les demandes de placement d’urgence pour les enfants en difficulté peuvent être initiées par la police ou les hôpitaux en fonction des besoins individuels, tels qu’une hospitalisation ou une menace pour le bien-être d’un enfant. Selon les besoins individuels, différents secteurs de services entreprennent différentes actions et les décideurs sont souvent mis au défi de faire le bon choix concernant l’ampleur de l’intervention éventuelle. Les rôles des acteurs des différents secteurs (par exemple les écoles, le logement, la police de protection sociale, les tribunaux, les hôpitaux) doivent être considérés par rapport à leur impact potentiel sur le parcours de vie d’un enfant. Cet atelier analysera et abordera les stratégies et les options d’intervention dans tous les secteurs.

 

15. Utiliser les marchés publics pour créer des opportunités d’emplois et de formations

Municipalité d’Örebro, Suède

Cet atelier explorera deux exemples innovants d’utilisation sociale, et localement orientée, des marchés publics, afin de créer des emplois et des possibilités de formation pour différents groupes. Un des exemples concernait la construction et l’entretien des écoles, qui a fourni des possibilités d’emploi et de formation professionnelle à 25 immigrés, dont 15 ont été recrutés à temps plein par l’entreprise prestataire. L’autre exemple explore une approche de marché public, par laquelle le commanditaire a exigé du prestataire d’employer des personnes de la région et de leur offrir une formation professionnelle ou une expérience de travail pratique. L’atelier explorera des situations de prise de décision complexes autour de l’utilisation des marchés publics dans des contextes locaux. L’objectif est de réfléchir à des solutions possibles.

 

16. Le point d’accès unifié: des interventions coordonnées pour répondre aux besoins complexes dans la région de Campanie

Consorzio dei Servizi Sociali Ambito, Italie

Les 28 municipalités de la province d'Avellino ont mis en œuvre le Point d’accès unifié. Dans ces endroits, l’usager peut bénéficier d'une intervention coordonnée et de services sociaux après que la nature et l'intensité de ses besoins ont été évaluées par une équipe pluridisciplinaire. Un suivi constant a montré à quel point ce modèle intégré, organique, a bénéficié aux usagers, en réduisant notamment le temps passé en attente de soins. En outre, il s’est accompagné d’une réduction des coûts, d’une bureaucratie moindre et d’une efficacité accrue, ce qui fait du Point d’accès unifié un bon exemple de modèle efficace, intégré, centré sur les usagers.

 

17. Gestion des risques de manière prédictive en vue d’améliorer la prise de décision basée sur l’analyse en temps réel des données

SAP Institute for Digital Government

L’industrie de la protection sociale vise à réduire la pauvreté et la vulnérabilité en favorisant des marchés du travail efficaces, en diminuant l’exposition des personnes au chômage, à l’exclusion, à la maladie, à l’invalidité et à la vieillesse et en renforçant leur capacité à gérer ces risques. De nombreux organismes de protection sociale encouragent un modèle de prestation de services « Digital First », grâce auquel les besoins des citoyens peuvent être pris en compte en temps réel et où les personnes peuvent s’aider elles-mêmes à l’aide des technologies Internet et mobiles. Cet atelier examinera le cas d’une analyse en temps réel dans le contexte de l’industrie de la protection sociale et s’attachera à trouver le point d’équilibre pour veiller à ce que la technologie agisse en complément du jugement professionnel des travailleurs sociaux au lieu de l’entraver.

 

18. Lutter contre la sous-protection sociale au moyen d’une action sociale proactive dans des contextes urbains

VVSG (Association des collectivités locales flamandes)
OCMWs – Centre public de protection sociale à Gand, Anvers, Malines et Bruges, Belgique

Cet atelier mettra l’accent sur quatre exemples urbains d’action sociale proactive mise en œuvre par les départements locaux de services sociaux dans les villes d’Anvers, de Malines, de Bruges et de Gand. Il soulignera l’approche adoptée par ces quatre villes pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Certains groupes sont sous-protégés et ne bénéficient pas des prestations sociales auxquelles ils ont droit. Grâce à une action sociale proactive, les quatre villes mettent en œuvre une stratégie globale pour lutter contre la non-utilisation des prestations et des services, qui implique la participation de l’ensemble du système de prestation de services dans différents domaines sociaux. 4 pratiques seront présentées : détection active de la pauvreté chez les enfants (Anvers) ; création d’un réseau autour des personnes âgées (Bruges) ; guides sociaux (Gand) ; projet « GO » pour les familles très vulnérables (Malines). L’atelier présentera quatre pratiques et favorisera une discussion interactive avec le public.



SEANCE 4

19. Les banques de bénévoles locales, deux expériences portugaises

Ville de Lisbonne, Portugal

Selon le Conseil national portugais pour la promotion du bénévolat, « les banques locales du bénévolat représentent des espaces qui mettent en contact les personnes souhaitant devenir bénévoles et les organismes désireux d’intégrer des bénévoles dans leurs projets et de coordonner leurs services ».

L’objectif de cet atelier consiste à partager les expériences des banques de bénévoles de Lisbonne et de Cascais, qui regroupent environ 4 000 bénévoles et 230 organisations différentes.

 

20. Associer soins primaires et prévention pour une prestation de service intégrée

EuroHealthNet

Pour contrer les changements démographiques et l’augmentation des maladies chroniques, une prise en charge médicale et sociale est nécessaire pour combler un écart déjà présent. Cet atelier présente une étude de cas portant sur une approche intégrée de soins primaires et de prévention dans le cadre de la prestation de services. Ces modèles de prise en charge intégrée sont une occasion d’accroître l’efficacité des services et la qualité de la prise en charge. Ils peuvent renforcer le rôle préventif d’une prise en charge intégrée, réduire la pression sur les systèmes de protection sociale, diminuer le besoin d’une prise en charge de longue durée et prévenir l’aggravation des conditions de santé. Cet atelier favorisera un débat entre les professionnels travaillant dans le domaine des soins primaires, les autorités de santé publique, les gestionnaires de services sociaux, les décideurs politiques, les usagers de services et les représentants du monde universitaire et du secteur privé.

 

21. Réaliser des programmes fondés sur des faits probants au profit des jeunes sans domicile fixe

Conseil national des services sociaux, Municipalité d’Aarhus, Danemark

Cet atelier se concentrera sur les défis et les possibilités du processus consistant à changer les modes de pensée et à fournir des services sociaux orientés sur le relèvement pour les personnes sans domicile fixe, en s’appuyant sur les connaissances sociales pour un bénéfice mutuel. Housing First (un logement d’abord) est une méthode éprouvée qui met l'accent sur un logement stable, permanent comme principale stratégie pour mettre fin à l'itinérance. La stratégie danoise « Un logement d'abord » était axée sur le renforcement de services d’accompagnement mobiles, associés à la mise en œuvre d'un certain nombre de méthodes basées sur des faits probants, en faveur des personnes sans domicile fixe qui étaient logées. Des expériences concrètes sur la façon de réduire l'itinérance chez les jeunes âgés de 18 à 30 de la ville d’Aarhus seront présentées. Les perspectives de l'atelier s’appuieront sur les perspectives nationales ainsi que locales dans un processus de mise en œuvre.

 

22. Inclusion sociale des personnes appartenant aux minorités ethniques: partenariat entre les municipalités et le gouvernement en Norvège

Ministère du Travail et des Affaires sociales, Norvège

Les « généreuses » prestations sociales peuvent-elles encourager l'autonomie ? Le Programme de qualification norvégien combine avantages adéquats et activation pour les personnes ayant de faibles capacités de revenus - y compris les immigrants, qui représentent 40 à 50 % des participants. Ce programme repose sur une coopération étroite entre les services sociaux locaux et les services nationaux de l’emploi et de la protection sociale. Appuyé par un système de « guichet unique », des plans convenus et une méthodologie claire, ce programme fait partie d'un ensemble de mesures destinées à lutter contre la pauvreté persistante.

 

23. L’art et la santé mentale

Ministère de la Santé, Portugal

Encourageant la lutte contre la stigmatisation, le projet « L’art et la santé mentale » favorise les talents créatifs des personnes atteintes de maladies mentales au niveau régional et local sur l’ensemble du pays. Pour atteindre cet objectif, l’établissement de partenariats a été encouragé entre les services résidentiels et de réadaptation (publics et privés) et des professionnels dans les domaines des arts visuels, du théâtre, de la danse et de la cuisine, ainsi que les universités et l’enseignement supérieur. À ce jour, le Programme national de santé mentale a contribué de manière significative à la lutte contre les perceptions au sujet des maladies mentales et à la promotion d’une approche de partenariat.

 

24. Entreprendre une réforme des services à grande échelle en période de contrainte budgétaire ; intégrer les services à Peel, dans l’État de l’Ontario au Canada

Municipalité de Peel, Canada

La municipalité régionale de Peel présentera son système de services intégrés reposant sur un modèle de prestation de services à guichet unique qui couvre essentiellement l'aide sociale, l'emploi, le logement, l’enseignement préscolaire, la garde d'enfants et les programmes de subventions communautaires. Ce système favorise un accès simplifié, des gains d’efficacité, une allocation des ressources efficace, un meilleur plaidoyer et le financement des programmes. Une évaluation externe de ce système a mis en avant l'avantage de proposer « une feuille de route utile à d'autres gouvernements ».